Kokedama

Partagez cela!

Koke… quoi ?

Vous n’avez jamais entendu parler des kokedama ? Arrivé en occident il y a peu de temps, ce nouvel art végétal japonais sublime la beauté des plantes d’intérieur dans un style épuré et poétique.

Mais qu’est-ce que c’est un kokedama?  C’est une sphère de terre entourée de mousse et dans laquelle poussent les racines d’une plante. Etymologiquement, ce terme regroupe les mots « koke » (mousse en japonais) et « dama » (sphère). Pour un oeil européen non averti, c’est un mélange curieux entre l’art des bonsaïs et celui de l’ikebana (l’art floral au Japon). En fait, c’est une technique récente qui a connu un véritable engouement au Japon probablement à cause de la sérénité que dégagent ces plantes en boule d’une sobriété absolue.

La technique pour faire un kokedama

La technique présentée ici est la plus standard. Relativement facile à mettre en oeuvre, elle permettra de réaliser un beau kokedama adapté à un grand nombre de plantes. Voici le mode d’emploi pas à pas…

Le choix de la plante

Les plantes relativement petites sont plus faciles à manipuler lors de la création. Voici une petite liste non exhaustive pour débuter votre premier kokedama :

  • petites fougères
  • hosta
  • lierre
  • graminées

Le matériel nécessaire

  • un peu de terre collante (argileuse) et contenante des fibres végétales de sphaigne. On peut la réaliser soi-même ou l’acheter prête à l’emploi. (informations pour la préparation de terre à kokedama)
  • de la mousse végétale pour recouvrir la boule
  • ficelle en coton noir
  • ciseaux

Technique en 5 étapes

1. Préparer les plantes

Pour réaliser votre kokedama, il va falloir commencer par dépoter vos plantes et supprimer une bonne partie de la terre. Si les racines sont très développées, il faudra en couper une partie, entre un tiers et la moitié de leur longueur. Ceci vous évitera d’avoir une boule trop grande et déséquilibrée.

2. Agencer les plantes

Une fois que les plantes sont libérées du surplus de terre, vous pouvez les agencer les unes par rapport aux autres pour obtenir un rendu esthétique.

3. Réalisation de la boule de substrat

C’est l’étape la plus délicate. Il faut maintenir les plantes dans la position établie, dans l’espace entre le pouce e l’index de la main. en faisant cela vous avez tous les doigts disponibles pour maintenir le substrat autour des racine au fur et à mesure que vous l’ajoutez par petits morceaux avec l’autre main.

Ajoutez petit à petit la terre à kokedama pour recouvrir complètement les racines et former une boule. Plus la boule sera régulière, plus le kokedama sera beau ! Cette boule devra avoir une dimension légèrement inférieure à celle souhaitée au final, car la mousse ajoutera encore de l’épaisseur.

Une fois fini avec la terre, c’est le moment de vérifier la position finale des plantes. Si elles ont bougé, vous pourrez faire les ajustements nécessaires.

4. Plaquer et ficeler la mousse

Avant d’appliquer la mousse, il faudra la nettoyer, c’est-à-dire enlever les éventuels parasites et végétaux intrus. Si la couche brune est trop épaisse, il sera nécessaire de la couper un peu.

Plaquer la mousse sur la boule de substrat. Evitez d’utiliser des morceaux trop petits, sous peine d’avoir du mal à les fixer.

Ficeler la mousse à la boule avec la ficelle noire en faisant trois tours. N’en faites pas plus, car le résultat serait inesthétique. Une fois la boule ficelée, vous pouvez couper les fibres de mousse trop longues, qui dépassent, pour avoir une boule le plus ronde possible.

5. Arroser

Il est important d’arroser le kokedama tout de suite après la création, car les racines ont été manipulées et ont été mises à l’air libre et ont donc subi un desséchement. Il est donc très important d’arroser immédiatement, avec un petit arrosoir.

Pour plus d’information : L’art du kokedama

décoration d'intérieur, architecture d'intérieur, déco, conseil déco, couleurs, tendance, rose, cuivre, ambiance